Forum de discussion pour élèves du lycée NDSE de préférence, mais vous etes tous les bienvenus !
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Hiryû Fan fiction sur Zelda

Aller en bas 
AuteurMessage
Hiryû
Bushi
Bushi
avatar

Féminin
Nombre de messages : 358
Age : 28
Classe : TS
Date d'inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Hiryû Fan fiction sur Zelda   Mar 19 Juin 2007 - 22:22

Voilà une petite fanfic basée sur Zelda. A tout ceux qui ne connaissent pas l'univers de ce jeu dont je suis fan, ils trouveront certaines informations manquantes dans un topic dossier qui sera surement créé plsu tard. Par contre, elle part vraiement dans des délires un peu kitch, alors m'en voulez pas^^.

Voila, j'espère que cela vous plaira!

_________________
LINKIN PARK!!! TROP COOL........ C'est quand le prochain live?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiryû
Bushi
Bushi
avatar

Féminin
Nombre de messages : 358
Age : 28
Classe : TS
Date d'inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: Hiryû Fan fiction sur Zelda   Mar 19 Juin 2007 - 22:26

De
l’autre coté du miroir











Chapitre 1 : Le reflet :





Un soir d’été, Zelda, appuyée sur le balcon, scrutait l’horizon. Elle était
inquiète. Link était parti depuis plus d’un mois et il lui avait promis de
revenir avant la Cérémonie des Trois Déesses. Mais il n’était toujours pas là.
Pourtant, la cérémonie avait lieu dans une semaine ! Zelda soupira et
retourna s’occuper des préparatifs : elle avait commandé les mets les plus
raffinés, fait venir les musiciens les plus réputés, fait richement décorer la
salle de bal…


Soudain, un soldat
annonça le retour du Héros du Temps. Après des retrouvailles chaleureuses, Link
raconta à Zelda son voyage.


Depuis un certain temps déjà, des catastrophes se déclenchaient dans tout
Hyrule. Au début elles étaient sans gravité, mais petit à petit, elles prirent
de l’ampleur. Un jour, un incendie avait ravagé la moitié des Bois Perdu. En
même temps, il avait tellement plu dans le Domaine Zora que celui-ci était
complètement inondé. Le Lac Hylia était asséché à cause de l’insoutenable
chaleur qui y régnait et la place du marché était couverte de neige. Link avait
donc enquêté pour tenter de trouver la cause de tous ces désastres mais en
vain.


« - J’irai au Temple du Temps demain pour interroger les sages, dit-il
pour rassurer sa fiancée. »


Pendant le dîner, personne ne prononça de paroles. Une fois rassasiés, ils
montèrent se coucher. Pendant que Zelda se douchait, Link se regarda dans
l’unique miroir de la pièce. C’était un miroir très ancien, avec un cadre en or
orné de sculpture de différentes plantes exotiques. En bas, il y avait des
inscriptions dans une langue étrange et inconnue des Hyliens. Lorsque Link
aperçu son reflet, il n’en crut pas ses yeux : dans le miroir, un jeune
homme qu’il ne connaissait pas lui souriait. Etonné, il cligna des yeux et le
reflet redevint normal. Il se dit alors que cela n’était que le fruit de son
imagination et qu’il ferait mieux de se reposer. Il se coucha et s’endormit
immédiatement.


Lorsque Zelda entra dans la chambre, Link dormait déjà. Elle se regarda,
elle aussi dans le miroir s’attendant a voir une jeune femme blonde avec des
yeux bleus soulignés d’immenses cernes noires, mais elle vit elle aussi le
mystérieux visage de jeune homme souriant. Ce dernier disparut et Zelda décida
de ne pas informer Link de ce qu’elle avait vue pour ne pas l’inquiéter. Elle
se coucha et s’endormit profondément.

_________________
LINKIN PARK!!! TROP COOL........ C'est quand le prochain live?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiryû
Bushi
Bushi
avatar

Féminin
Nombre de messages : 358
Age : 28
Classe : TS
Date d'inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: Hiryû Fan fiction sur Zelda   Mar 19 Juin 2007 - 22:26

Chapitre 2 : Une prophétie :








Zelda s’était levée de bonne heure ce matin. Après une rapide toilette,
elle entreprit de se coiffer. Mais en regardant le miroir, le visage du jeune
homme de la veille lui apparut de nouveau. Il semblait parler car ses lèvres
remuaient mais Zelda ne pouvait l’entendre. Puis le visage disparut. Inquiète,
Zelda se rendit au Temple du Temps pour demander conseil à Rauru. Elle y trouva
Link en pleine discussion avec les Sages. Ces derniers ne savaient
malheureusement rien sur la cause des catastrophes qui s’abattaient sur Hyrule,
mais il accompagnèrent la princesse et Link jusqu’au château afin d’examiner le
miroir.


Après de longues recherches, ils parvinrent à déchiffrer les inscriptions
qui étaient gavées sur le cadre du miroir. La langue dans laquelle elles
étaient écrites était une langue très ancienne et maintenant oubliée. Mais il
traduirent les écritures :





« Le jour de la Cérémonie,


Retrouve les quatre Déesses dans le miroir


Et place les, avant minuit,


Dans le temple, dans le noir.





Reviens aussi avec les pouvoirs de la Pureté


Afin de conjurer le sort qui a été jeté.


Mais prend garde :


Si tu échoues, tous mourront,


Car les Déesses qui gardent


Le temps et les saisons


Sans ton aide, périront. »








« Qu’est ce que ça signifie ? demanda Link. On dirait une
prophétie !


-Apparemment, si on ne
fait pas ce qu’il y a d’écrit, le monde sera détruit. Mais je ne comprends pas…
Des Déesses dans le miroir ? « Le pouvoir de la Pureté ? »
interrogea Zelda.


-Je me demande s’il n’y a
pas un monde « derrière » ce miroir. L’autre jour j’y ai vu un
visage, reprit Link en touchant le miroir. Mais comment peut-on y
aller ? »


Zelda toucha aussi la surface dure et froide du miroir, et elle récita d’un
air pensif les quelques vers de la prophétie. Soudain, la glace devint liquide
et les deux amis traversèrent le miroir pour se retrouver dans un monde qui
leur était complètement étranger…

_________________
LINKIN PARK!!! TROP COOL........ C'est quand le prochain live?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiryû
Bushi
Bushi
avatar

Féminin
Nombre de messages : 358
Age : 28
Classe : TS
Date d'inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: Hiryû Fan fiction sur Zelda   Mar 19 Juin 2007 - 22:27

Chapitre 3 : Un
nouveau monde :






Le monde tourbillonna autour d’eux, tout devint flou et
soudain, ils atterrirent dans une pièce sombre et malodorante. Surpris, ils se
relevèrent et cherchèrent une issue à tâtons. Quand enfin leurs yeux s’étaient
habitués à l’obscurité, ils trouvèrent une porte. Il l’ouvrirent et furent
alors aveuglés par la lumière d’un grand et beau soleil d’été. Un instant plus
tard, ils s’aperçurent qu’ils étaient dans une étroite ruelle. Une mouette
passa au-dessus d’eux. L’air sentait bon la mer et le poisson frais. Ils
entendirent au loin des marchands venter leurs produits aux passants et
décidèrent d’aller dans cette direction.


Soudain, une bande d’hommes
surgit devant eux. En une minute, Zelda et Link furent encerclés. Leurs
assaillants étaient tous vêtus de loques et sentaient mauvais. Ils avaient
l’air d’avoir un peu trop bus, mais ils n’en demeuraient pas moins menaçants.
L’un d’eux tira son sabre et le pointa vers la gorge de Link. Les autres
l’imitèrent et, bientôt, Link et Zelda ne purent plus bouger de peur de se
faire transpercer par une lame.


« Où allez-vous comme ça, tous les deux, hein ? demanda celui
qui semblait être le chef de la bande.


- Baissez-vos armes, répondit Link.


- Vous avez vu ça les gars ? Le p’tit lutin vert veut jouer les
durs ! lança-t-il.


-
Range donc ton
sabre, Mac. Ces deux-là sont mes invités, tonna une voix de derrière la bande.


-
A vos ordres,
Capitaine. »


Un jeune homme s’avança
alors. Zelda et Link le reconnurent aussitôt : c’était l’homme du miroir.
Il était grand, beau, musclé mais pas de trop. Il avait un visage bronzé par le
soleil de la haute mer, des yeux d’un bleu mer profond, un nez droit et une
charmante bouche. Ses longs cheveux noirs étaient noués par un ruban de velours
noir dans son dos. Il portait un tricorne noir orné de belles plumes blanches,
une chemise blanche et propre, un gilet noir avec des boutons en or, un
pantalon bleu presque noir. Sur le côté, un magnifique sabre avec une poignée
en or terminée par une tête de mort en ivoire pendait à sa ceinture d’un air
menaçant.


« Suivez-moi, ordonna-t-il. »

Poussés par les autres pirates, Link et Zelda furent contrains d’obéir
et suivirent le Capitaine jusqu’à un magnifique navire.

_________________
LINKIN PARK!!! TROP COOL........ C'est quand le prochain live?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiryû
Bushi
Bushi
avatar

Féminin
Nombre de messages : 358
Age : 28
Classe : TS
Date d'inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: Hiryû Fan fiction sur Zelda   Mar 19 Juin 2007 - 22:28

Chapitre 4 :
Encore un verre ?






Ce navire pirate, le Flying Death était un
beau et gracieux trois-mâts richement décoré de sculptures et de dorures
représentant des scènes de combat destinées à décourager l’adversaire. Munit de
plus de quarante canons, pouvant transporter jusqu’à quatre-vingts dix hommes
et pouvant atteindre une vitesse dépassant les quinze nœuds, il était de loin
le navire le mieux armé de toutes les Mers de ce monde. La forme élancée de sa
coque lui permettait de fendre les vagues. Son nom était synonyme d’une mort
certaine, tout comme le pavillon noir à tête de mort ailée qui flottait au
sommet du grand mât. Mais le plus effrayant était certainement la figure de
proue de ce navire. Elle était en bois d’ébène, en forme de squelette. Dans sa
main droite, elle tenait une faux en argent et portait une couronne en or
décorée de perles noires. Ses yeux menaçant était en rubis rouge sang qui
semblait luire d’une lueur froide, froide comme la mort. .


Le regard de la figure de proue glaça le sang de
Link et Zelda devint livide de terreur. Mais ils furent menés à bord et conduit
dans la cabine du Capitaine. Ce dernier, contrairement à toute attente, se
conduisit en parfait gentleman. Il les pria de s’asseoir avant de se présenter.
Il se nommait Jack Shark.


« - Excusez-moi pour cet accueil peut
chaleureux. Je ne suis pas là pour vous tuer ou vous faire du mal, j’ai besoin
de votre aide et vous de la mienne. Je sais que dans votre monde il se passe
des choses surprenantes, comme de la neige en été. Dans ce monde, une puissance
maléfique se développe et menace de tout anéantir. Je connais une légende qui
parle d’un autre monde, d’un Héros du Temps et d’une Princesse de la Destinée.
Si vous avez réussi à venir dans ce monde, cela signifie que vous avez un rôle
à jouer. Je veux sauver mon monde et vous le vôtre. Or ils sont liés. Si nous
travaillons ensemble, nous devrions y parvenir. Dîtes-moi ce que vous savez.


-
Comment savoir si nous pouvons vous faire confiance ?
demanda Link.


-
Avez-vous le choix ? Vous ne connaissez pas la cause de
toutes les catastrophes de votre monde, n’est-ce pas ?


-
Nous avons besoin de temps afin de prendre une
décision… »répliqua Zelda en apercevant l’irritation qui commença à
transparaître sur le visage de son compagnon.





Ils furent menés dans une
cabine semblable à celle du capitaine. Au fond, de larges fenêtres laissaient
voir une mer bleu et calme. Un bureau était placé juste devant, de façon à
recevoir la meilleure lumière possible. Sur les côtés, des commodes et armoires
en bois vieillis étaient clouées au sol, comme le bureau afin de prévenir les
dégâts de la houle. Mais il n’y avait pas de lit. Ils trouvèrent de quoi
attacher deux hamacs à des crochets fixés au plafond, des vêtements de rechange
et de quoi se rassasier un peu.


« Alors, qu’est-ce que
tu en pense ? interrogea Link


-
Je n’aime pas l’idée de devoir faire confiance à un pirate…
mais il a raison, s’il dit vrai, on n’a pas vraiment le choix… »


Il débattirent encore un
long moment, jusqu’à ce qu’un des pirates vint les chercher pour les mener à la
cabine de Jack où ils allaient dîner.


Le capitaine ne manqua pas
de leurs demander s’ils avaient prit une décision.


Ils s’assirent sur les
places qui leur étaient attribuées et contemplèrent les mets présents sur la
table. Il y avait de tout, des plats des plus simples au plus raffinés. Il y
avait même des choses qui n’existaient pas dans leur monde, comme ce grand
oiseau rôti et accompagné de drôles de fruits ovales et dont la couleur
rappelait celle de pierres précieuses. Une somptueuse carafe sculptée dans le
cristal de roche le plus pur et avec des reflets arc-en-ciel était posée au
centre de la table. Elle était pleine d’un liquide brun doré qui dégageait une
forte odeur enivrante. Le capitaine s’en saisit et servit un verre plein à ses
invités et à lui-même. Il vida son verre d’un trait afin de leur montrer qu’il
n’y avait aucun danger. Le repas commença alors et Zelda, étonnée de voir tant
de richesse sur ce navire, entama la discussion qui ne tarit pas de tout le
repas. Surtout, après que Link et Zelda eurent vidé la quasi-totalité de la
carafe de liquide qui s’était avéré fort et piquant, mais délicieux.


« Il aaaaaa des
vertuuuuus magiques * hip* ce
liquide ? Non, Pa’ce que ça doooooonne une dooouuuce impression de
chaleur, * hic * lààà. Balbutia- Link en désignant son ventre.


-
C’est booooonnnnnn en tooouut cas ! s’exclama Zelda en
tenant un vers dont elle renversa la moitié du contenu sur la table.
Oups ! Dééésoléé ! Mais ça se nettoie, hein ? * hic * C’est quoooiii, au fait ?


-
Il s’agit de rhum. Répondit-calmement Jack en remplissant à
nouveau les verres de ses invités, alors que lui n’en avait bu que deux. Alors,
vous pourriez- me raconter de jolies histoires de votre monde, en particulier
celles sur la prophétie ?


-
Bien sûr ! * Hip* s’exclama Zelda sur un ton
joyeux. »


Elle entreprit alors le
récit, ponctué de * Hip* et au cours
duquel Link s’écroula en ronflant bruyamment dans son assiette encore
pleine, de ce qu’ils avaient découvert
à propos du miroir et de la prophétie. Ensuite, elle réveilla Link d’un
vigoureux coup sur la tête et raconta également comment Din, Farore et Nayru,
les trois Déesses avaient créé son monde. Le capitaine, un sourire malicieux
aux lèvres les fit raccompagner dans leur chambre, où les deux voyageurs
s’endormirent, ivres morts.





Le lendemain, Link et Zelda
se réveillèrent avec un immense mal de tête. Ils montèrent sur le pont pour
prendre l’air. Là, prit de vertiges, ils durent vomir le contenu de leur
estomac par-dessus bord. Ils se sentirent alors un peu mieux.


« Alors, vous avez
bien dormis ? » demanda une voix familière derrière eux.


Ils se retournèrent, encore
pâles, et aperçurent le capitaine qui les fixait d’un air moqueur.


« - Vous avez tenté de
nous empoisonner ! attaqua Link


-
Mais non, voyons…


-
Alors expliquez-nous notre état !


-
Vous êtes mal à cause de la boisson d’hier, c’est tout !
Le rhum, ça contient de l’alcool, comme le vin, et vous vous êtes gentiment
saoulés ! Et maintenant, vous avez juste ce qu’on appelle « la gueule
de bois » ! Mais ne vous inquiétés pas, ça va passer. Expliqua-t-il
en contenant avec peine le fou rire qui avait déjà contaminé le reste de
l’équipage. Enfin, venez, nous avons à parler… soupira-t-il. »


Avant de redescendre dans la
cabine, Zelda s’aperçut que le navire avait quitté le port et qu’ils étaient à
présent en pleine mer. Il n’y avait nul moyen de s’échapper : ils étaient
prisonniers !

_________________
LINKIN PARK!!! TROP COOL........ C'est quand le prochain live?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiryû
Bushi
Bushi
avatar

Féminin
Nombre de messages : 358
Age : 28
Classe : TS
Date d'inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: Hiryû Fan fiction sur Zelda   Mar 19 Juin 2007 - 22:28

Chapitre 5 : Les
légendes de ce monde :






« J’admets que je ne comprends pas vraiment
la prophétie – que vous m’avez
gentiment raconté hier soir- ajouta-t-il devant les mines ahuries de Zelda et
de Link, mais laissez moi vous raconter les légendes de ce monde-ci. Tout
d’abord, dans ce monde, il existe quatre races principales. Les Humains, êtres
cupides mais respectant l’ordre et la loi – enfin, en théorie – et vous leurs
ressemblez un peu… Mais vous avez aussi des traits communs aux Elfes, créatures
pures et pacifiques. Il existe deux sortes d’Elfes vivant sur des continents
différents : les Elfes de forêts et ceux qu’on dit issus de la Lune. Ces
derniers sont plus des magiciens que des guerriers, alors que les autres
excellent dans le tir à l’arc et l’art de la chasse. Les Félidés, courageux
mais un peu bagarreurs, sont des êtres mi-félins, mi-humain. Ils peuvent aussi
bien tenir du gentil petit minou domestique comme d’un féroce tigre ou d’un
lion majestueux. Mon second, Bengal est
un Félidé…Un Félidé tigre. Ils sont couverts de pelage et ont des mains
terminées par des griffes qu’ils utilisent pour combattre. Ils ont aussi un
sens de l’honneur très développé… Ne jamais les déshonorer… si vous tenez à la
vie, naturellement. » Là, il marqua une pause en fixant de ses yeux
profonds d’où aucune émotion ne transparaissait, avant de reprendre :
« La dernière race est maudite, ce sont des créatures du Mal. Il est interdit
de s’approcher de l’île sur laquelle ils vivent et il est interdit de prononcer
leur nom. »


Il leva la main en signe de
silence lorsqu’il vit Zelda ouvrir la bouche et continua :


« Comme dans votre
monde, ce sont les déesses qui ont créé celui-ci. Mais chez nous, elles étaient
quatre. Chacune d’elle représentait un élément et des valeurs qui leurs étaient
propres. Elles avaient toutes aussi une sorte de double personnalité :
leurs valeurs étaient bonnes et mauvaises. Elles créèrent chacune une race qui
leur correspondait et leur offrir un continent. Ainsi, la douce et généreuse au
point d’être naïve, mais parfois intolérante, Maelfia, déesse du vent, créa les
Elfes à partir d’un rameau vert et d’un rayon de lune. Humaynica, la déesse de
la terre, de la justice et de la droiture mais aussi de la trahison et de la
cupidité, pétri les humains à partir de l’argile. Félitetia, déesse du courage,
de la force et de l’eau, ainsi que de la guerre et de son lot de malheurs fit
couler l’eau rouge dans les veines de ses créatures féline d’algues marines et
de coquillages et Pire’Ala, déesse de l’amour de la sagesse et du feu, mais
aussi de l’arrogance et de la haine, fabriqua une race faite d’un assemblage de
foudre et de flammes. Mais alors qu’elle achevait sa création, sa sœur
adoptive, Deimanica, l’assassina et insuffla la noirceur, les ténèbres et la
destruction dans le corps des créatures sacrées. C’est depuis ce jour qu’elles
sont maudites. Avant de partir, chacune
des déesses à laissée une pierre précieuse enferment ses pouvoirs. Comme pour
ses créatures, la pierre de Pire’Ala est un mélange d’amour et de haine, de
flamme bienfaitrice et de destruction. Mais peu après, une guerre opposant les
Félidés, les Humains et les Elfes à la dernière race maléfique éclata. Cette
race maudite chercha à s’emparer des pierres par soif de pouvoir et par désir
de faire le Mal. Le monde passa près de la destruction. Heureusement, après une
longue lutte, les forces du Mal furent vaincues et le monde mit du temps à se
remettre du chaos dans lequel il était plongé. Pour éviter qu’une telle
catastrophe ne se reproduise, chaque race cacha sa pierre sur une île secrète
et utilisa une magie très puissante et spécifique pour les protéger des
créatures du Mal. On dit que la pierre du Feu est gardée par un dragon rouge et
noir qui se déplace continuellement et qui ne donnera cette pierre qu’à son
véritable maître, celui qui pourra contrôler aussi bien les Forces
bienfaitrices que maléfiques de cette pierre. »

_________________
LINKIN PARK!!! TROP COOL........ C'est quand le prochain live?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hiryû Fan fiction sur Zelda   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hiryû Fan fiction sur Zelda
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DECOUVERTE D'UNE PLANETE HABITABLE : fiction ou réalité ?
» en troisième l'Histoire à travers une oeuvre de fiction
» narration et fiction
» Débats à la Cité des livres par Non Fiction : C. Fourest, la bioéthique, L. Thuram, M. Rocard, E. Guigou, P. Moscovici, M. Wieviorka
» Vague Belge - un documentaire-fiction

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LESS :: ¤ Le bar ¤ :: Espace création et divertissement :: Fictions-
Sauter vers: