Forum de discussion pour élèves du lycée NDSE de préférence, mais vous etes tous les bienvenus !
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Théâtre

Aller en bas 
AuteurMessage
DAR1A-4L
Hatamoto
Hatamoto
avatar

Masculin
Nombre de messages : 230
Age : 27
Classe : TES
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Théâtre   Jeu 19 Juil 2007 - 21:51

Bon moi c'est pas une fiction à proprement parler, c'est plutôt une tentative, et j'insiste sur le mot tentative, d'une pièce de théâtre.

N'hésitez pas à laisser vos commentaires...

Philosophie de Comptoir
Salle d’attente.
Un vieil homme est assis, renfermé sur lui-même, le visage dissimulé sous son chapeau.
Une femme rentre. On voit clairement son visage, éclatant. Elle s’assied près du vieil homme.
Piles de magazines devant et de part et d’autre des personnages.
La femme (on lui donnera le nom que l’on voudra) se tient droit sur sa chaise, les yeux exorbités.
Le vieil homme se maintient sur sa chaise, tassé, en silence.

Dialogue (?)

FEMME : - Bonjour !

Le vieil homme se maintient sur sa chaise, tassé, en silence.

FEMME : Euh, monsieur ?

Le vieil homme se maintient sur sa chaise, tassé, en silence.

FEMME : ...madame ?

Le vieil homme se maintient sur sa chaise, tassé, en silence.

FEMME : Je suis... enfin, vous êtes ?

Le vieil homme se maintient sur sa chaise, tassé, en silence.

FEMME : Hem...

Le vieil homme se maintient sur sa chaise, tassé, en silence.

FEMME : Il faut beau aujourd’hui vous ne trouvez pas ?

Le vieil homme se maintient sur sa chaise, tassé, en silence.

FEMME : -Vous aviez rendez-vous à quelle heure ?

Le vieil homme se maintient sur sa chaise, tassé, en silence.

FEMME : - En tout cas, vous avez l’air d’être là depuis longtemps...

Le vieil homme se maintient sur sa chaise, tassé, en silence.

FEMME : - Les docteurs sont si longs, enfin, pour des consultations qui n’en valent pas la peine...Je veux dire, si les gens se plaignaient moins, il y aurait moins de gens dans les salles d’attente. Vous êtes d’accord ? Evidemment oui, aujourd’hui : il faut travailler, ne pas se laisser aller, gagner son pain et aller à la messe tous les dimanches matin !

Le vieil homme se maintient sur sa chaise, tassé, en silence.

FEMME : -Les gens critiquent le train-train quotidien. Eh bien ils ont tort : à quoi cela rime de courir le monde ? Il faut être casé, carré, assuré d’un avenir. Les jeunes devraient penser à leur retraite. C’est pas les plans d’épargne qui manquent non ? Surtout que depuis qu’ILS ont supprimé les droits de succession...

Le vieil homme se maintient sur sa chaise, tassé, en silence.

FEMME : Prenant un magazine sur sa droite, en ayant pris soin de renverser la pile.- Le Docteur pourrait ranger, enfin bon...tant pis...

FEMME lit et commente les articles à voix haute.

FEMME : - Vous avez vu notre président ? Ah, on sent qu’il est plus proche des français maintenant. Contrairement à...l’ancien. Vous ne trouvez pas que c’est bien ce que le président fait ? Je trouve que c’est une si bonne chose que de se mêler un peu au peuple, pour un président. Ça fait comme si on voyait ses qualités et ses défaults. Maintenant, on dirait vraiment un homme comme les autres. Vous avez vu ? Là il est sur le tour de France...FEMME tourne la page. Ici, il est en compagnie de Christophe Willem. D’ailleurs, je ne sais toujours pas pourquoi les gens l’appellent, « la tortue ». C’est fou ce que les gens ont l’esprit tordu...

Le vieil homme se maintient sur sa chaise, tassé, en silence.

FEMME : - Ici, IL dit : « Certains m’appellent l’américain, ça me fait plutôt rire ! » C’est vrai, qu’il fait américain, on le voit partout dans les journaux, les magazines. C’est un président à l’américaine qu’on a. Enfin on le voit plus, c’est bien qu’il soit présent. Présent et clair dans ses propos. C’est vrai ! Avant, on avait le droit à des discours long, incompréhensibles. Maintenant, tout se fait dans la transparence, c’est pas plus mal !

Le vieil homme se maintient sur sa chaise, tassé, en silence.

FEMME : - Vous ne dites rien ? Vous savez, parfois un long silence vaut mieux qu’un long discours...

Le vieil homme se maintient sur sa chaise, tassé, en silence.

FEMME : - Ça me fait penser... vous savez le petit Grégory Lemarchal, celui qui est mort. c’est triste. Ah, c’était un grand artiste. Il a combattu la maladie, la leucémie je crois. Quel garçon courageux... Tout le monde ne peut pas en dire autant...Figurez-vous que mon frère, asmathique, se plaint tout le temps ! De plus, il prend de ces médicaments qui coûtent une fortune, et comme par harsard, c’est moi qui paye ! Mes parents sont morts.

Le vieil homme se maintient sur sa chaise, tassé, en silence.

FEMME : prenant un autre magazine sous la pile renversée, à sa droite. - Ah, le numéro de « Gala » du mois dernier, je ne l’avais pas lu ! rires de la femme, silence de l’homme. Le Prince Frederick VII de Bavière va se marier ! C’est celui qui fait nombre d’œuvres de charité ! Quel homme ! Ah, si mon mari était de la même trempe...

Le vieil homme se maintient sur sa chaise, tassé, en silence.

FEMME : continuant sa lecture. – Les jeunes sont tous les mêmes. Ils font partie de mouvements, punk, gothiques etc. De mon temps on travaillait et on se taisait ! Et puis d’abord, à quoi rime tout ces...euh...mouvements ? Les « gothiques » HA ! On aura tout vu ! Tous habillés de noir, portant des masques blancs, toujours déprimés. Femme grimace. EUUUUH ! EUUUUHH ! Ils sont ridicules, mais ça n’est pas le pire : ils ont une mauvaise influence sur les enfants : l’autre jour, ma fille, qui est en 6ème, en voit un dans la rue. Pause. Elle a eu peur. Pause. Ces gens ne sont pas comme nous...

Le vieil homme se maintient sur sa chaise, tassé, en silence.

FEMME : après une courte pause. – C’est comme ces filles qui se maquillent comme des putains et qui s’étonnent que des « garçons », et encore voyez lesquels, se précipitent vers elles, et les regardent d’un air « qu’est-ce qu’elle est bonne celle-là », enfin vous voyez, ce genre de language...

Le vieil homme se maintient sur sa chaise, tassé, en silence.

FEMME : après une lecture rapide d’un article. – L’environnement...ah...l’environnement. Qu’est-ce qu’ils nous bassinent avec ça ! Environnement par-ci, environnement par-là... Je ne vois pas le problème. Je respire, je marche, je cours, je mange, je dors, je conduis, je m’assied, je parle, je crie, je hurle, je pète, je tape, je mets le couvert, je lave, je fais les courses, je jardine, je fume, je bois, je joue, je baise, j’écoute, je sens, je touche, j’entends, je pars en vacances, je vote, je regarde la télévision, je lis, je fais mes mots croisés,quand j’ai le temps, j’aspire, j’imite, j’étouffe, j’étale, je surgis, je surprends, je téléphone, j’inonde, je (me) soûle, j’évite, j’habite, je pousse, je tire, je parie, je m’évente, je vens, je vis... je nais... je tue...tout va bien !

Le vieil homme se maintient sur sa chaise, tassé, en silence"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Théâtre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LESS :: ¤ Le bar ¤ :: Espace création et divertissement :: Fictions-
Sauter vers: